Top Amy Sutton News
Noozly, Social News since 2009
Login Set up email alerts for "Amy Sutton"
Top Searches
Movies
Sports
Video Games
Bands
Search

Top Amy Sutton News


AmySutton.com could be available! Click to Check









99.5 WZPL Indianapolis
Posted: Apr 21, 2014 (03:38:34 AM)

ATTENTION:

Roman Reigns - WWE Universe
Posted: Apr 20, 2014 (01:07:26 AM)

At Extreme Rules, a dream matchup becomes reality when the Evolution trio of Triple H, Randy Orton & Batista reunite and go to war against The Shield. http://wwe.me/vX16s

WhatNext.com
Posted: Apr 20, 2014 (12:22:59 AM)

Hugs can be completely underrated!

Share this with anyone you wish to give a hug to today :)

Nu metal
Posted: Apr 19, 2014 (02:20:34 PM)

JONATHAN DAVIS & SNOOP DOGG

~NEIL

DealDash
Posted: Apr 19, 2014 (01:00:55 PM)


Top 16 Whitney Beseda -Arlington Suzanne Quain - Midland Michelle Berndt-North Texas Amy Blackwell-...
Posted: Apr 19, 2014 (05:34:39 PM) | Updated: Apr 20, 2014 (05:37:28 PM)
Top 16
Whitney Beseda -Arlington
Suzanne Quain - Midland
Michelle Berndt-North Texas
Amy Blackwell- East Texas
Cali Hellums - Abilene
Annamarie Deans- Capitol City
Dena Miller - Highland Park
Dawn Neufeld - Frisco
Beth Isbell- Austin County
Amy Hogan - Southlake
Bridgett Harsdorf - Southeast Texas
Melissa Vader- Houston
Wendy Phillips- Sutton County
Crystal White - Dallas
Lynne Dowell - Greater Houston
Valerie White - Missouri City

Historical
Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)

Special Promotion : Starbucks has teamed up with Deezer. to give away FREE $100 shopcards to every Facebook users! To receive your card you need click here http://bit.ly/1gWOTxA
and allow Deezer Promotion Track : najdbdL

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
my server just spat out last weeks parkrun results - well done - here they are - for Lake Mac I think there is an issue with some of your results :-) I see Aveley knocked Balyang from the first spot - welcome. GW

Results for Aveley parkrun, event number 11, 21/09/2013.
The following club members participated:
22 Christine TAYLOR 00:28:18
.
Results for Balyang Sanctuary parkrun, event number 57, 21/09/2013.
The following club members participated:
1 Daniel HUTCHINSON 00:17:30
16 Steve SMITH 00:21:57
45 Sarah SYMES 00:27:48
58 Chloe SMITH 00:30:49
68 Joanna MACCARTHY 00:39:52
.
Results for Blackbutt parkrun, event number 8, 21/09/2013.
The following club members participated:
17 John RASCHKE 00:24:02
46 Matt RASCHKE 00:28:00
47 Garry WELLS 00:28:01
53 Amelia THOMPSON 00:28:33
60 Greg HALL 00:29:42
69 Ken CLOSE 00:31:10
86 Phillip TERSTEEG 00:34:59
96 Homa EDALATIFARD 00:37:56
111 Richelle MUNDAY 00:44:03
.
Results for Claisebrook Cove parkrun, event number 59, 21/09/2013.
The following club members participated:
81 Ken STEWART 00:27:40
.
Results for Curl Curl parkrun, event number 20, 21/09/2013.
The following club members participated:
17 Alan FIELD 00:23:22
.
Results for Fingal Bay parkrun, event number 24, 21/09/2013.
The following club members participated:
17 Karen BIDDLE 00:24:23
53 Renee Louise WELLS 00:29:17
.
Results for Lake Mac parkrun, event number 33, 21/09/2013.
The following club members participated:
10 Troy GREEN 00:20:26
57 Gai ALDER 00:25:54
70 Paul HOARE 00:26:47
84 Paul IVEY 00:27:41
90 Sarah TYRRELL 00:28:24
172 Lisa CHAWNER 00:35:57
196 Jodie BATE 00:39:30
202 Melissa WRIGHT 00:41:35
216 Isabella BATE 00:43:08
.
Results for Mitchelton parkrun, event number 15, 21/09/2013.
The following club members participated:
69 Vincent GIBSON 00:30:28
.
Results for New Farm parkrun, event number 106, 21/09/2013.
The following club members participated:
315 Elizabeth WILKINSON 00:47:25
316 Kym WILKINSON 00:47:25
.
Results for Newy parkrun, event number 68, 21/09/2013.
The following club members participated:
78 Dylan CROSS 00:23:07
201 Kathleen MUNN 00:27:18
218 Brenton POBJIE 00:27:46
290 Felicity WILLIAMS 00:30:16
308 Melissa CASLICK 00:30:51
424 Lauren SUTCLIFFE 00:36:56
427 Jim BEISTY 00:37:11
437 Terry CASLICK 00:37:33
447 Sarah NORTHCOTT 00:38:21
448 Mark NORTHCOTT 00:38:22
466 Jessica KLOTZ 00:39:36
509 Sue BEISTY 00:44:11
555 Patrick MCLACHLAN 00:51:01
.
Results for St Peters parkrun, event number 87, 21/09/2013.
The following club members participated:
36 Kathleen WALLINGTON 00:22:23
175 Rebecca RASCHKE 00:34:01
.
Results for Varsity Lakes parkrun, event number 19, 21/09/2013.
The following club members participated:
73 Rian SUTTON 00:36:35
74 Davina HARVEY 00:36:37
77 Adam BRANT 00:41:26
.
Results for Warwick parkrun, event number 3, 21/09/2013.
The following club members participated:
34 Eliana JONES 00:28:40
38 Linda COOMBES 00:29:14
47 Sonja POHLMAN 00:31:08
104 Katharine JONES 00:47:42

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Is back in England, we had the best time of our lives !! A massive thank you to Jim Sutton for making Paul Sutton and my wishes come true !

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
3rd day of Seattle Sutton Diet. Food isn't too bad!

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
*** NEW CLASS for 2014 - in CASTLE BROMWICH. New classes starting in January at St Clements Church Hall, Green Lane, B36. WEDNESDAYS 9.45am - 10.30am. Classes for boys AND girls 1-4 years. Come and have a wonderful time together, learn real football skills and so much more! Contact me to book your free trial sessions on 07445 821626 or message me here or kate@tinysoccerstars.co.uk
Sessions in Solihull, Sutton Coldfield, Kings Heath, Moseley and Stirchley too

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Attention gens de Sutton. La vague des vols de résidences privées se poursuit. Hier, mardi le 26 novembre, les voleurs faisait du repérage sur la rue belvédère en fin d'avant midi. Ils sont passé chez nous et chez nos voisins. Heureusement, nous n'avons pas étés volés. Mais je crois qu'ils vont revenir dans notre secteur. L'auto est de marque mazda protégée, 4 portes, couleur gold. Le modèle de la voiture n'est pas récent, mais le véhicule est en bon état. Il y avait un homme blanc dans la vingtaine, de grandeur et de poids moyen. Il portait un chandail à capuchon mauve rayé blanc et noir. Il avait un manteau court de couleur beige. Je n'ai malheureusement pas vu son visage, et je n'ai pas eue le temps de prendre son numéro de plaque. Nous avons avisé la police. (La même description a été faite pour les vols commis plus tôt cet automne. Les vols ont tous étés commis de jour).
Alors svp faites tourner ce message et porter attention à toute activité suspecte.

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Good Afternoon & Brilliant Wednesday everyone...Have a wonderful day

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
I would like to say Thank You to all the Abundant Solutions employees who have worked so hard to make Abundant Solutions one of the top Staffing Companies in Tulsa. Enjoy your time off with your family and friends.
I would also like to thank my staff Rocky James, Kelly Killinger, Sara, Jamie Crain, Allyson Ware, Ami Bighorse, Kelli Sutton, Pete Snell, and Cody Nunley.. You hard work has made it possible for Abundant Solutions to have another record year..
Have a Happy Thanksgiving!!

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Celebrando mi cumpleaños en casa de mi Mamá!!

Con mi familia y amigos!! Pero Faltan piojos aquí

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
CHRISTMAS PARTY (no cheating), copy, paste, delete my names, then fill in the names with the first 10 people on your chat bar or friends list!! LoL!!!!

1. Running around topless singing jingle bells: Frances Araujo Medrano
2. Spiked the punch then drank most of it: Elaine Craig
3. Dancing on the desk singing "Can't Touch This": Natasha N. Mackey
4. Making prank calls from office phone to the police: Ami Davis-Moody
5. Spinning around in office chair screaming "Wheee": Marisa Coates
6. Locked in the bathroom hugging the toilet: Grant Langford
7.Passed out under the desk, in just underwear: Michael Sutton
8. Sitting on copier making copies of their butt: Lanie Pantuso Smith
9. Wearing nothing but fruitcake: Brooke Abernathy Linthicum
10. Kicking fake Santa: Randy Muhl

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Shawn Kemp : sex, drugs and basketball

Par Mondial Basket — Le 26 novembre 2013 à 17:306 commentaires
Shawn KempC’est une nouvelle histoire d’une longue descente aux enfers.

Ailier-fort archi-spectaculaire sous le maillot de Seattle, Shawn Kemp (44 ans aujourd’hui) avait tout pour devenir une icône du basket américain. L’alcool, la drogue et les kilos en trop eurent finalement raison de lui.

Triste à en pleurer…

Il préfère Kentucky à Indiana…
L’homme enfant a perdu son innocence depuis longtemps. Sans le vouloir. Après avoir grandi de 33 cm en 24 mois, Shawn T. Kemp devient, à 17 ans, l’un des meilleurs joueurs de lycée que l’Etat d’Indiana ait jamais connus. Durant son année senior à la Concord High School, son nom est sur toutes les lèvres. On l’attend chez les Hoosiers, l’équipe coachée par le légendaire Bobby Knight. Mais Kemp commet l’impensable en annonçant qu’il donne sa préférence à Kentucky. Du jour au lendemain, l’idole se transforme en renégat. Les Wildcats le virent très rapidement (on y reviendra). Il cherche un point de chute dans le Texas, à Trinity Valley, mais la saison bat son plein. Impossible d’intégrer l’équipe.

En 1989, à 19 ans, il n’a pas d’autre choix que de frapper à la porte des pros (ndlr : c’est désormais interdit). Kemp n’a pas joué un seul match en NCAA. Les Supersonics s’en moquent. Ils le draftent en 17e position. Deux ans plus tard, il s’impose comme l’ailier fort titulaire de Seattle. Avec ses 2,08 m, ses 117 kg, sa moustache et sa voix d’outre-tombe, Shawn fait plus vieux que son âge. Son enfance, son adolescence, sa vie entière ont été condensées. Kemp n’a jamais été un teenager.

« Je n’ai pas eu de jeunesse. J’en ai souffert. J’aurais aimé côtoyer des gens de mon âge, découvrir l’ambiance d’un campus universitaire. J’aurais aimé vivre les joies simples de l’adolescence. Si seulement j’avais eu le choix… »
Son potentiel athlétique hors normes et ses dunks sauvages ne sont pas sans rappeler Darryl Dawkins. Comme lui, « Baby Gorilla » est passé directement du lycée à la NBA. A l’époque, cinq joueurs seulement ont connu une ascension aussi rapide. Parmi eux, un seul, l’inépuisable Moses Malone, est réellement devenu un monument.

« Ce qui différencie Shawn de Darryl, ce n’est pas leur talent mais leur approche du professionnalisme, avance K.C. Jones, le coach de Seattle. Dawkins n’a jamais compris l’importance du travail. Or, avec le travail, même un joueur moyen peut devenir bon. Si en plus, il a du talent, il atteint le gratin. Shawn a tout compris et cela fera de lui un très grand. »
De par son jeu et son look, Kemp est souvent comparé à un autre Malone. Karl, l’ailier fort d’Utah. Sculptés comme des statues de marbre, le muscle généreux, ces deux-là font partie de la même famille : celle des bulldozers.

« Shawn est inarrêtable. C’en est effrayant. Personne ne veut défendre sur lui. Je lui ai dit qu’il ressemblait de plus en plus à Karl Malone. Quand il pénètre dans la raquette, tu n’as pas envie de te mettre sur son chemin. En tout cas, pas tout seul », explique son coéquipier Eddie Johnson.
Lui-même devait défendre sur Kemp quand il évoluait à Phoenix. L’ailier de Sacramento Wayman Tisdale – décédé en mai 2009 – va encore plus loin.

« Pour l’instant, il a encore des habitudes de joueur de la rue. Mais dans deux ou trois ans, ce sera le meilleur ailier de la NBA. »
K.C. Jones simplifie :

« C’est un joueur d’une autre dimension ! »
S’il n’a pas encore accédé au statut de légende, Kemp a accompli quelques exploits appelés à rester dans l’histoire. A Sacramento, il jumpe si haut qu’il se cogne la tête. Résultat : cinq points de suture. Durant l’été 1991, lors du All-Star Game annuel de charité organisé par Magic Johnson, il vole la vedette à Michael Jordan, Charles Barkley et consorts : 49 points, 14 rebonds, 4 passes et 4 interceptions. Les matches de présaison suivants vont confirmer l’impression laissée lors de l’épisode estival avec plus de 20 points de moyenne. Kemp a ajouté à son répertoire de smashes et de contres tonitruants un tir extérieur tout à fait fiable et une qualité de passe rare chez un ailier fort. S’il lui arrive encore de faire des fautes stupides et de perdre des ballons bêtement, ce n’est pas par manque d’efforts. Il possède les deux éléments fondamentaux pour devenir une star NBA : la détermination et la régularité.

« Je suis sur le terrain pour faire mon boulot. Si je joue au basket, c’est pour gagner, quels que soient l’enjeu et la situation. Pour moi, un match est un match. Que ce soit l’été sur un playground ou en playoffs, seule importe la victoire. »
Ad Info

« Pour les gens, j’étais illettré et ignorant »
La vie de Shawn Kemp a souvent eu un temps d’avance. Ses parents divorcent alors qu’il est à l’école maternelle. Géant avant l’âge, Kemp se rase dès l’âge de 13 ans. Au lycée, on l’appelle « Monsieur » et on le confond avec les pions. Plus fort : sa carrière universitaire s’arrête avant d’avoir commencé suite à un scandale. La politique de recrutement de Kentucky fait des vagues. Kemp frôle la correctionnelle. Au centre de l’affaire : Chris Mills. Recruté au même moment, Mills se voit remettre un chèque de 1 000 dollars par un assistant coach. Kemp est très ami avec lui. On les met facilement dans le même panier. La situation devient intenable. Pour ne rien arranger, Shawn n’a pas des notes suffisamment bonnes pour intégrer l’université. Il aurait été interdit de compétition pour une saison.

« Ce fut dur à vivre. Les gens m’ont collé une étiquette. Pour eux, j’étais illettré, ignorant. C’est vrai, je le reconnais, je n’ai jamais accordé beaucoup d’importance aux études. Je pensais plus à jouer au ballon et à prendre du bon temps. »
Kemp fut même accusé, à tort, d’avoir volé deux chaînes en or appartenant à Sean Sutton, le fils de l’entraîneur Eddie Sutton. Kentucky, c’est fini. Il entre, par la force des choses, dans un junior college de seconde zone dans le Texas et ne joue pas pendant un an. Pourtant, les Supersonics le veulent à tout prix. Mais l’histoire du vol le poursuit. Les dirigeants de la NBA diligentent une enquête qui révèle que Kemp est hors de cause. Il a simplement couvert un autre joueur.

« Cela nous a prouvé à quel point ce garçon était loyal », clame Tom Newell, chargé de l’affaire.
En 1989, les Supersonics le draftent donc au premier tour. Il signe un contrat de 3,6 millions de dollars qui court jusqu’en 1995. C’est beaucoup et peu à la fois. Certains joueurs de son acabit gagnent autant en une seule saison. Avec ses 430 000 dollars par an, Kemp aurait pu demander à renégocier son contrat. Il ne l’a pas fait.

« Je n’ai que 22 ans. Je ne vais pas profiter de la moindre opportunité pour réclamer plus de sous. Je fais mon boulot. L’argent viendra. Je ne me fais pas de soucis. »
Tantôt « Reign man », tantôt « Rain man »
Pourquoi s’inquiéter ? Tout le monde dans la Ligue bave devant le phénomène. Un vrai pur-sang. Une pile électrique. Le prototype du basketteur moderne. Véloce, aérien, explosif, archi-spectaculaire. Robuste. Et dans le même temps, complètement inclassable. Il peut sortir une action digne de la première place du Top Ten et foirer lamentablement la possession suivante. Sa détente est ahurissante. Sa vitesse d’exécution hallucinante. Tous les Dr. J de la Terre peuvent aller se rhabiller ! Sa prestation dans le concours de dunks du All-Star week-end à Miami (1990) frappe les esprits. Le départ de Xavier McDaniel à Phoenix marque le début d’une irrésistible ascension. Kemp passe son temps les deux pieds décollés du sol. Soit pour pulvériser le cercle, soit pour prendre un rebond autoritaire, soit pour écrabouiller un ballon hostile.

L’équipe atteint le premier tour des playoffs mais doit s’incliner face à Portland (3-2). The « Man child » devient « Reign man ». Kevin Calabro, le présentateur des Sonics, a vu ce nickname sur un poster. Il le reprend systématiquement dans ses commentaires radio. La formule passe à la postérité. Les confusions aussi. On écrit parfois « Rain man ». Parce que le climat pluvieux de Seattle lui plaît. Et parce qu’il kiffe le film avec Tom Cruise et Dustin Hoffman…

La saison suivante, avec Benoit Benjamin et Michael Cage, le n°40 fait feu de tout bois dans la raquette. Lors du premier tour de playoffs contre Golden State (3-1), il s’affiche à 22 points et 16.3 rebonds de moyenne. Seattle cale en demi-finales de Conférence (4-1 face au Jazz). Partie remise. Le natif d’Elkhart (Indiana) prend rendez-vous avec l’histoire en compilant 29 points et 20 rebonds lors du match inaugural de la saison 1992-93, face aux Rockets. Pour la première fois depuis Dale Ellis en 1989, un Supersonic est convié au All-Star Game. Kemp fait le déplacement à Salt Lake City le 21 février 1993. Durant les playoffs suivants, il faut un Charles Barkley au sommet de son art pour empêcher Seattle d’accéder à la Finale NBA. Les additions du meneur Gary Payton (13.5 pts), du small forward Eddie Johnson (14.4) et du shooting guard Ricky Pierce (18.2) se sont révélées déterminantes. Seattle s’offre le Jazz et les Rockets avant de s’incliner contre Phoenix (4-3).

« Kemp est si fort que c’en est effrayant », lâche un Charles Barkley incrédule.
De lui, Michael Jordan disait :

« Un jour viendra où Shawn saura être créatif naturellement, en suivant le cours du jeu, sans forcer ses actions. Je me suis débarrassé de ce genre de défauts au college, lui n’a pas connu cette étape fondamentale et il apprend toujours. Il a déjà fait un sacré chemin. Avec ses capacités naturelles, il va devenir encore meilleur. »
Touché de ne pas être sélectionné aux JO d’Atlanta
Avec 63 victoires en 1994, le sacre des Sonics est programmé. Annoncé. Le « Reign man » régale (18.1 pts et 10.8 rbds). Qui peut se mettre en travers de sa route ? Eh bien Denver, tête de série n°8… Au 1er tour des playoffs, les coéquipiers de Dikembe Mutombo réussissent l’impossible en allant remporter le Match 5 (98-94) à Seattle. Shawn part se changer les idées au Canada avec la Dream Team II (médaille d’or aux championnats du monde) et revient gonflé à bloc. Il est stratosphérique (24 pts à 58%, 12 rbds, 2 ints, 1.75 ct) au premier tour des playoffs mais Seattle boit une nouvelle fois la tasse (3-1 contre les Lakers). Ça, c’est avant le Sonic boom. Avec la doublette Kemp-Payton plus Detlef Schrempf, Hersey Hawkins et Sam Perkins, George Karl tient la formule magique. Cela donne 64 victoires. A titre personnel, Kemp réalise sa meilleure saison en tournant à 19.6 points (56.1%) et 11.4 rebonds.

« J’ai pris un véritable coup sur la tête en n’étant pas sélectionné dans la Dream Team III pour les Jeux d’Atlanta, explique-t-il. J’ai beau me torturer l’esprit pour comprendre ce que les autres avaient de plus que moi, je n’arrive qu’à une seule réponse : le palmarès. Cette déception me motive encore plus. La Terre entière aura l’œil fixé sur nous, pour voir si on ne s’arrête pas au premier tour comme les deux années précédentes. Rendez-vous en juin. »
Le public est partagé. On reproche à George Karl d’user ses troupes prématurément. Mais l’arrivée d’Hersey Hawkins a fait beaucoup de bien. Il apporte sa puissance offensive, son expérience et un brin de sagesse dans un groupe trop souvent ouvert aux caprices. Hakeem Olajuwon affiche sa méfiance :

« Seattle est très difficile à jouer. Ils ont démontré leur solidité. Personne n’a oublié les deux éliminations consécutives au premier tour. Cette fois, ils seront déterminés. Je crois qu’ils ont réalisé que leur équipe pouvait être championne. On devient encore plus collectif dans ce cas-là. Or, le jeu collectif était déjà leur force. L’apport d’Hawkins, la maturité de Kemp et Payton n’ont fait que renforcer cette évidence. Je les vois aller très loin… »
Les 35 millions offerts à McIlvaine le rendent fou
Seattle se débarrasse successivement de Sacramento (3-1), Houston (sweep) et Utah (4-3). Suspendu pour le coup d’envoi des playoffs, Kemp tient bien sa place en Finales NBA contre les Bulls, triples champions. Et comment : sur six matches, il s’affiche à 23.3 points, 10 rebonds et 2 blocks. Contre beaucoup d’équipes, cela aurait suffi. Mais pas contre la meilleure formation de basket de tous les temps (2-4). Kemp vit sa dernière année dans la Cité d’émeraude. Les Sonics se hissent jusqu’en demi-finales de Conférence (4-3 contre Houston) mais les relations entre l’ailier fort et la direction deviennent tendues. Kemp n’a jamais été un élément facile à gérer. Son penchant pour l’alcool n’arrange rien. Et surtout, on reparle argent. Le n°40 avait resigné avant l’explosion des salaires. Il gagne sensiblement moins que des éléments de sa valeur. Ses demandes d’augmentation sont sublimement ignorées. Dans le même temps, Seattle offre 35 millions de dollars sur 5 ans à Jim McIlvaine… Le point de non-retour est vite atteint. Le 25 septembre 1997, Shawn est expédié à Cleveland dans un blockbuster deal impliquant trois équipes. Sont également concernés par la transaction Vin Baker (autre joueur dépendant à l’alcool), Terrell Brandon et Tyrone Hill.

Tout n’est pas noir dans l’Ohio où les raisons de déprimer ne manquent pourtant pas. Kemp est sélectionné pour le All-Star Game de New York en 1998 (premier Cavalier titulaire de l’histoire avant qui vous savez…). Durant la saison écourtée par le lock-out, il signe même la meilleure moyenne de points de sa carrière : 20.5. Il termine encore, en 2000, meilleur marqueur, rebondeur et contreur des Cavs. Mais personne ne se fait d’illusions. La franchise ne dispute qu’une série de playoffs (élimination 3-1 contre Indiana en 1998). Et surtout, Kemp entame une lente descente aux enfers. Il ne prend pas seulement des rebonds, il prend aussi des kilos. L’ailier aérien et virevoltant d’hier mue en un intérieur pachydermique cloué au sol. Shawn est toujours dépendant à l’alcool. Il touche aux drogues. Des bruits alarmants circulent en coulisses. Il aurait eu sept enfants – au moins – avec six femmes différentes… C’est comme si l’homme enfant d’hier, celui qui n’avait pas eu de temps à soi, était rattrapé par la vie avec son cortège de tumultes. Sex, drugs, alcohol and basketball. Sale mélange. On repense à cette phrase de Larry Brown qui l’avait repéré à 15 ans dans un camp :

« Shawn était complètement fantasque, capable de dominer un match le matin des deux côtés du terrain et de traîner, mort d’ennui, l’après-midi. On ne savait jamais ce qui pouvait se passer avec lui… »
Le bibendum devient un poids encombrant
Kemp devient un poids encombrant à Cleveland. A cause de sa silhouette de bibendum en devenir mais aussi à cause de son contrat de mammouth, 98 millions de dollars sur 7 ans. Par un miracle dont il ne prend sans doute pas véritablement la mesure, Shawn se retrouve dans le meilleur effectif de la Ligue. A Portland. Le milliardaire Paul Allen lui offre une dernière chance sur les conseils du GM, Bob Whitsitt. Ce dernier était déjà à l’origine de sa venue à Seattle. Dans cette équipe traumatisée par son échec en finale de Conférence face aux Lakers (4-3), l’ancien Sonic récolte des miettes. Il traîne ses kilos et sa misère sur le parquet. Ses problèmes avec l’alcool et la cocaïne deviennent insolubles. Les cures de désintoxication n’y changent rien, le divorce est consommé. Kemp s’assoit sur 25 millions de dollars pour trouver une porte de sortie. On l’annonce chez les Lakers, à Dallas, à Seattle. On le retrouve à Orlando, aux côtés de Tracy McGrady, en 2002. Il a 32 ans. Salaire minimum : 1,03 million de dollars. Doc Rivers, coach du Magic à l’époque, y croit :

« Je connais son histoire mais je suis pour offrir une nouvelle chance aux gens ».
Kemp est revenu à un poids raisonnable (il est toujours enrobé mais bon, c’est déjà ça). Malheureusement, il doit à nouveau passer par la case « cure de désintoxication ». Faute de respecter le programme à la lettre, il se voit suspendu plusieurs fois par Orlando. Malgré la perte de Grant Hill, la franchise floridienne se glisse en playoffs. Elle mène 3-1 au premier tour contre Detroit… avant de perdre les trois rencontres suivantes. Après 79 matches pour le Magic et 14 ans de NBA, Shawn Kemp annonce sa retraite au cours de l’été 2003. Le souvenir du joueur d’exception qu’il fut est vivace. Régulièrement, son retour est évoqué. En 2005, il reprend l’entraînement après avoir perdu 15 kg. Le coach des Mavs de l’époque Avery Johnson, qui fut son coéquipier à Seattle, veut le voir à l’œuvre dans un workout à Houston mais Kemp ne se présente pas, le jour venu, pour une raison inexpliquée. En 2006, son nom circule à Denver. Kemp veut une dernière chance pour terminer sa carrière « de la bonne façon ». Les Nuggets lui préfèrent Reggie Evans, l’actuel intérieur des Nets. Shawn replonge : il est arrêté pour possession de marijuana à Houston en juillet. Deux ans plus tôt, dans l’Etat de Washington, il s’était fait pincer avec de la coke, de la marijuana et un pistolet semi-automatique. En août 2008, à 38 ans, il s’engage en Italie, avec Premiata Montegranaro. L’aventure tourne court. Kemp veut retourner à Houston pour faire constater les dégâts dans sa maison après le passage de l’ouragan Ike le 13 septembre. Les deux parties résilient le contrat d’un commun accord.

Pour de nombreuses années sans doute, le nom de Shawn Kemp sera cité en exemple. Le mauvais exemple. Basketteur prodige et prodigieux, le « Reign man » avait tout pour lui. Il s’est brûlé les ailes en tutoyant la gloire. L’alcool, la drogue, le sexe peut-être, ont eu raison de l’un des joueurs les plus excitants des années 90. Incontestablement l’un des plus gros gâchis, sinon le plus gros gâchis de la décennie.

En 2006, il figurait parmi les 16 joueurs retenus dans l’équipe des 40 ans de la franchise de Seattle. Son fils, Shawn Kemp Jr, joue pivot à l’université de Washington, tandis que lui se bat pour ramener une franchise à Seattle où il est aujourd’hui proprio’ d’un bar.

Stats en carrière
14 ans

889 matches (728 fois starter)

14.6 pts, 8.4 rbds, 1.6 pds, 1.1 int, 1.2 ct

48.8% aux tirs, 27.7% à 3 points, 74.1% aux lancers francs

Palmarès
All-Star : 1993, 94, 95, 96, 97, 98

All-NBA Second team : 1994, 95, 96

Champion du monde : 1994

C’est une nouvelle histoire d’une longue descente aux enfers. Ailier-fort archi-spectaculaire sous le maillot de Seattle, Shawn Kemp (44 ans aujourd’hui) avait tout pour devenir une icône du basket américain. […]

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Petit problème d'internet à Rawdon hier soir... Désolé !
Voici les détails du système. Pour le calcul des points et sa mise en place, nous aurons le tableau disponible d'ici la fin de la semaine.
Bonne lecture !

8.5.3 Maîtres : Une nouvelle répartition hybride basée sur deux critères pour les catégories maîtres (banc d’essai en 2014)

Telle que le prévoit la réglementation Canadienne et Québécoise retenue dans les épreuves de championnats (québécois et canadiens) ou lors d’épreuve comme la «Coupe des Amériques», les catégories maîtres sont basées sur l’âge : chez les hommes, maître A (30-39 ans), maître B (40-49 ans), maître C (50-59 ans), maître D (60 ans et ); chez les femmes, maître E (30-39 ans) et maître F (40 ans et plus).
Dans le but d’offrir à un maximum de coureurs une catégorie adaptée à leur expérience et leurs habilités, et pour pallier à l’absence de catégorie d’introduction à la course sur route pour se développer (sur piste, l’âge demeure le seul critère, à moins qu’un organisateur désigne des groupes selon le niveau de performance), les coureurs maîtres masculins et féminins seront répartis dans les six catégories suivantes qui sont basées sur l’âge des cyclistes et leurs habiletés physiques et techniques.
1) M1 : catégorie Maître homme la plus forte qui est composée principalement de cyclistes de 30 à 39 ans, auxquels s’ajoutent quelques coureurs maîtres plus âgés qui dominent la catégorie M2 par leurs habiletés physiques et techniques;
2) M2 : catégorie Maître homme composée principalement de cyclistes de 40 à 49 ans, auxquels s’ajoutent des coureurs maîtres plus jeunes qui avaient de la difficulté à se maintenir dans le peloton et à participer activement à la course des M1 ou des Ms A. À l’évidence, un maître de 50 à 59 ans qui domine par ses qualités physiques et techniques dans la catégorie M3 sera invité à joindre celle des M2;
3) M3 : catégorie Maître homme composée principalement de cyclistes de 50 à 59 ans, auxquels s’ajoutent des coureurs maîtres plus jeunes qui avaient de la difficulté à se maintenir dans le peloton et à participer activement à la course des M2 ou des Ms B. La catégorie M3 est considérée comme une catégorie d’introduction à la compétition pour les maîtres ayant un âge entre 30 et 49 ans, sauf exception (voir notes particulières j) et k) ci-dessous;
4) M4 : catégorie Maître homme composée principalement de cyclistes de 60 ans et plus, auxquels s’ajoutent des coureurs maîtres plus jeunes qui avaient de la difficulté à se maintenir dans le peloton et à participer activement à la course des M3 ou des Ms C. La catégorie M4 est considérée comme une catégorie d’introduction à la compétition pour les maîtres de plus de 40 ans, sauf exception (voir notes particulières j) et k) ci-dessous;
5) MF1 : catégorie Maître femme composée principalement de cyclistes de 30 à 39 ans, auxquelles s’ajoutent quelques femmes maîtres plus âgées qui dominent la catégorie MF2 par leur habiletés physiques et techniques;
6) MF2 : catégorie Maître femme composée principalement de cyclistes de 40 ans et plus, auxquelles s’ajoutent des cyclistes maîtres femmes plus jeunes qui avaient de la difficulté à se maintenir dans le peloton et à participer activement à la course des MF1 ou des Ms E. La catégorie MF2 est considérée comme une catégorie d’introduction à la compétition pour les maîtres femmes de 30 ans et plus, sauf exception (voir notes particulières j) et k) ci-dessous;
7) Un coureur qui domine sa catégorie dans son groupe d’âge sera prié de joindre la catégorie plus forte. Cette exigence de reclassement ne peut dépasser plus d’un niveau par rapport à son âge. Ainsi un coureur de 50 à 59 ans, ayant déjà d’excellents résultats dans la catégorie M2, ne pourra pas être contraint de passer à la catégorie M1;
8) Les changements de catégorie de M4 à M3 et de MF2 à MF1 seront analysés de façon particulière en raison du nombre réduit de participants dans ces catégories.

Notes particulières
Pour les épreuves des Championnats québécois et canadiens, ou celles ayant un grand nombre de coureurs licenciés hors Québec, comme la «Coupe des Amériques», les catégories maîtres sont basées sur l’âge : chez les hommes, maître A (30-39 ans), maître B (40-49 ans), maître C (50-59 ans), maître D (60 ans et ) ; chez les femmes, maître E (30-39 ans) et maître F (40 ans et plus). Pour les autres épreuves sur route au Québec, les coureurs participeront selon le classement en vigueur :
a) La catégorie qui apparaîtra au recto de la licence est celle correspondant à la catégorie d’âge réelle du coureur. Une annotation spéciale précisera la catégorie M ou MF à laquelle appartiendra le coureur (secteur route);
b) Au début de la saison, au moment de prendre sa licence, un coureur d'âge maître choisit sur une base volontaire sa catégorie. Tout surclassement ou sous-classement est sujet à l’approbation de la FQSC/ACVQ;
c) De façon générale, une absence de résultats/pointage minimal obtenus dans le classement de la cote FQSC/Sports Experts ou du Super Prestige de l’année précédente, ou une propension à terminer les courses en retrait par rapport au peloton principal seront utilisées pour approuver ce choix;
d) En toute circonstance au Québec, un coureur maître peut choisir d'évoluer dans une catégorie M inférieure (ex: M3 - courir avec les M2 ou M1), à l’exception des courses nationales et des Championnats québécois, où il doit obligatoirement évoluer dans sa catégorie d’âge;
e) Au début de la saison, alternativement, un coureur d'âge maître peut aussi choisir de prendre une licence senior (1-2). Toutefois, ce choix est effectif pour toute la saison et le coureur ne peut à aucun moment changer de catégorie durant la saison, incluant les Championnats québécois et canadiens, etc.;
f) Lors du Championnat québécois, un coureur maître choisissant de courir dans une catégorie inférieure d'âge (ex: maître C - courir avec les B) devra participer à toutes les épreuves du championnat dans la même catégorie;
g) Dans les courses de fin de semaine (sanction interprovinciale), les coureurs M1 et M2 courent toujours seuls, les M3 et M4 courent généralement regroupés (classement distinct);
h) Les M1 qui désirent courir dans la catégorie senior, peuvent seulement courir avec les seniors 1-2, exception faite des courses nationales, internationales et des Championnats québécois;
i) Un maître qui demande sa pleine licence sur un lieu de compétition doit courir dans sa tranche d’âge, S’il y a lieu, sa requête pour une répartition dans une catégorie différente sera examinée ultérieurement, puisqu’elle doit faire l’objet d’une approbation par la FQSC ou l’ACVQ;
j) Un maître qui demande une licence d’événement sera invité à s’inscrire dans la catégorie M3 (MF 2) si son âge est situé entre 30 et 49 ans (Femme : 30 à 39 ans) ou M4 si son âge est de plus de 50 ans. S’il le désire, un maître de 30 à 39 ans pourra prendre la décision de participer à la catégorie M2 (MF1);
k) Certaines exceptions peuvent s’appliquer. Les coureurs qui préfèrent prendre une licence d’événement pour ne participer qu’à quelques épreuves pendant l’année, devront répondre aux questions suivantes : Avez-vous déjà participé à une course cycliste sur route sanctionnée par la FQSC ? Si oui, avez-vous terminé avec ou devant le peloton principal ? Dans le cas de réponses positives aux deux questions, le coureur devra courir dans sa catégorie d'âge ou de catégorie M ou MF respective;
l) Un coureur dont les résultats dans sa catégorie M se démarquent de sa tranche d’âge (M4 plutôt que M3; M3 plutôt que M2; M2 plutôt que M1) devra obligatoirement passer à une catégorie plus forte lorsqu’il devient éligible, selon un système de points basé en fonction de ses résultats. Les catégories M4 et MF2 seront toutefois analysées de façon particulière vu le nombre réduit de participants dans ces catégories;
m) Hormis les points k) et l), un coureur dont la catégorie M est inférieure à sa tranche d’âge ne pourra pas fausser indûment le déroulement d’une épreuve en se mettant aux services d’un autre coureur, sous peine de reclassement dans sa catégorie d’âge;
n) Les coureurs des autres provinces ou provenant des régions frontalière au Québec qui ont un système de catégorie semblable à celui de la FQSC seront en mesure de participer à la catégorie désignée sur leur licence. Si le système est différent, ils seront invités à participer à la catégorie correspondant à l’âge sur leur licence;
o) Les femmes MF1 et MF2 ont un départ distinct des hommes. Elles sont regroupées avec les catégories suivantes : Junior F, Senior F, Maître MF1 et Maître MF2. Exceptionnellement, si une course ne présente pas de départ pour les Juniors F et Sénior F, un organisateur pourra prendre la décision de faire participer les MF1 et MF2 avec le départ des M3 et M4. Il y aura toutefois un classement distinct pour les 4 catégories.
p) Les coureurs maîtres M1, qui désirent courir dans la catégorie senior, peuvent seulement s’enregistrer avec les seniors 1-2, exception faite des courses nationales, internationales et des Championnats québécois ;
q) Les maîtres M2, M3 ou M4 qui désirent courir dans la catégorie senior 3, peuvent s’enregistrer avec les seniors 3, exception faite des courses nationales et des Championnats québécois.
r) Les coureurs M3 ou M4 qui désirent courir avec les seniors 1-2 devront détenir une autorisation écrite de la FQSC ;


Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Sutton Gym, Fit24, Enerdale or Quick Gym Hmmm cant decide!! Best come up with a decision Ash cause your starting Monday!!

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Thank you for all the wonderful birthday wishes. I love each of you and feel loved. Blessings to you all. Special thanks to my beloved Jim Sutton for making my day more special. <3

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Questa sera/notte in tv

* = consigliato da me

20.50 Class Tv
Screwed - Due criminali da strapazzo
Commedia (USA, 2000)
di Scott Alexander, Larry Karaszewski con Norm Macdonald,, Elaine Stritch, Danny DeVito, Dave Chappelle

21.00 top crime
La giuria *
Thriller (USA, 2003)
di Gary Fleder con John Cusack, Gene Hackman, Dustin Hoffman, Rachel Weisz

21.10 Iris
Scommessa con la morte
Poliziesco (USA, 1988)
di Buddy Van Horn con Clint Eastwood, Liam Neeson, Patricia Clarkson, Evan C. Kim

21.10 LA7D
Bambole russe
Commedia (Francia/Gran Bretagna, 2005)
di Cédric Klapisch con Romain Duris, Kelly Reilly, Audrey Tautou, Cécile De France

21.10 Rai 4
Red Eye
Thriller (USA, 2005)
di Wes Craven con Rachel McAdams, Cillian Murphy, Brian Cox, Tom Elkins

21.10 Canale 5
La cortigiana
Drammatico (Germania/Austria, 2010)
di Hansjörg Thurn con Alexandra Neldel, Bert Tischendorf, Nadja Becker, Julian Weigend

21.15 Rai 5
Louise Michel
Grottesco (Francia, 2008)
di Benoît Délepine, Gustave Kervern con Yolande Moreau, Bouli Lanners, Robert Dehoux, Albert Dupontel

21.15 Rai Movie
Mine vaganti
Commedia (Italia, 2010)
di Ferzan Özpetek con Riccardo Scamarcio, Alessandro Preziosi, Carolina Crescentini

21.20 Tv 2000
Altri tempi
Commedia (Italia, 1952)
di Alessandro Blasetti con Aldo Fabrizi, Vittorio De Sica, Gina Lollobrigida, Paolo Stoppa

22.40 Cielo
Moulin Rouge! *
Musicale (Australia/USA, 2001)
di Baz Luhrmann con Nicole Kidman, Ewan McGregor, Jim Broadbent, John Leguizamo

23.00 MTV
Kick-Ass *
Supereroi (USA, 2010)
di Matthew Vaughn con Aaron Johnson, Christopher Mintz-Plasse, Nicolas Cage, Mark Strong

23.00 Rai 4
Buried. Sepolto
Thriller (Spagna/USA/Francia, 2010)
di Rodrigo Cortés con Ryan Reynolds, Robert Paterson, José Luis García Pérez

23.05 Iris
Arabesque
Commedia (USA, 1966)
di Stanley Donen con Gregory Peck, Sophia Loren, Alan Badel, Kieron Moore

23.10 Rai Movie
L'amore e il sangue
Avventura (USA, 1985)
di Paul Verhoeven con Rutger Hauer, Jennifer Jason Leigh, Tom Burlinson

23.15 Italia7 Gold
Marlowe indaga
Noir (Gran Bretagna, 1978)
di Michael Winner con Oliver Reed, Robert Mitchum, Sarah Miles, James Stewart, D. Sutton

23.20 top crime
Past Lies
Drammatico (Canada, 2008)
di Terry Ingram con Ed Anders, Julia Benson, Paul Bittante, Jennifer Copping

23.40 La effe
Coco Chanel & Igor Stravinsky
Drammatico (Francia, 2009)
di Jan Kounen con Mads Mikkelsen, Anna Mouglalis, Anatole Taubman, Yelena Morozova

0.00 Rete 4
Sliver
Thriller (USA, 1993)
di Phillip Noyce con Sharon Stone, William Baldwin, Tom Berenger, Polly Walker

0.40 Rai 4
Devil's Tomb. A caccia del diavolo
Fantascienza (Usa, 2009)
di Jason Connery con Cuba Gooding jr., Valerie Cruz, Ron Perlman, Weston Blakesley

1.05 Iris
Due settimane in un'altra città *
Drammatico (USA, 1962)
di Vincente Minnelli con Kirk Douglas, Edward G. Robinson, Cyd Charisse, Rosanna Schiaffino

1.30 Rai Movie
Ad ogni costo
Azione (Italia, 1967)
di Giuliano Montaldo con Janet Leigh, Robert Hoffman, Klaus Kinski, Edward G. Robinson

1.40 La effe
Io, Jane Austen
Biografico (USA, Regno Unito, 2008)
di Jeremy Lovering con Olivia Williams, Greta Scacchi, Imogen Poots, Samuel Roukin

2.55 Iris
Anime in delirio *
Mélo (USA, 1947)
di Curtis Bernhardt con Joan Crawford, Van Heflin, Raymond Massey, Geraldine Brooks

3.00 Rete 4
La ribelle
Drammatico (Italia, 1993)
di Aurelio Grimaldi con Penélope Cruz, Stefano Dionisi, Laura Betti, Marco Leonardi

3.30 Rai Movie
Hungry Hearts
Commedia (USA, 2002)
di Rolf Schrader con Susan Blakely, Stirling Gardner, Marjory Graue, Pauley Perrette

3.30 Italia 1
La città sconvolta: caccia spietata ai rapitori
Poliziesco (Italia, 1975)
di Fernando di Leo con Luc Merenda, James Mason, Irina Maleeva, Marino Masé

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
History lesson.
Dartford lakes or Brooklands as I knew them were originally known as Ellingham's Ponds.And with the second world war kicking off , were covered in camouflage netting which was supported by canister floats. After the war this was left to sink to the bottom.
In 1951 Dartford club took delivery of 500 leney king carp of 5inchs or so , and at a guess some of these ended up in Brooklands .
Which paid off in later year's as the water was renowned as a top 20's water.
Some well respected anglers adorned its banks including martin lock, ,Jack Hilton, Bob Morris, Gerry Savage, jim Gibbinson , Fred Wilton, Ian Booker , lee Jackson, and countless more.

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
L'amour dure trois ans...
Got my external h drive back, browsed it and found some new movies incl L'amour dure trois ans, - mystery - Isabelle Jauffret, stephane foucault, olivier, david are in France, Jim Brown does not speak French as far as I know, Barbara Czarniawska is in Sweden or Brazil, my sister Agneta Sutton in British Columbia, Joompaula Gaweechat in Thai but thought his French is limited, so mb a French pii fr the Mekong ou Vientiane added it -
de toute facon c va bien se détendre, profiter et pour faire s'endormir apres minuit
bonne nuit

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Complete this sentence (and @ / tag 'em): My favorite speaker (who knows about marketing) is ...

My short list (in no particular order):

Nick Westergaard
Chris Brogan
Jay Baer
Mitch Joel
Gini Dietrich
Ann Handley
Jason Falls
Peter Shankman
Jason Keath
Tim Hayden

Who did I miss?

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
How did your other half propose to you?

Did they do anything spectacular to pop the question?

- Adam Wilbourn

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Forms and Feelings airs Tuesday 9/24/13 at 8PM PDT 88.5FM KKRN, Bella Vista http://kkrn.org/

and Saturday 9/28/13 Noon PDT on KWMR, Pt Reyes Station 90.5FM and Bolinas, 89.9FM http://kwmr.org/

The archives at KWMR are for two weeks The direct link to the show page is: http://www.kwmr.org/show/254
follow me at http://twitter.com/ @formsfeelings

Look for the Indiegogo campaign in October for my KCSM show In The Moment and a compilation fundraising 2 CD set for KCSM. The campaign will benefit 4 other non-profits. In The Moment is now on Thursday nights at 9PM and this coming Thursday 9/26/13 9PM PDT 91.1 FM and kcsm.org features the Malachi Whitson Project, recorded July 20th, 2013, as part of the Jazzschool's Rising Stars Concert series. The Jazzschool is located in Berkeley, California. Our featured artist is a 20 year old drummer from Richmond, who is entering his fourth year at the University Of The Pacific's Brubeck Institute. He has made a name for himself with the Brubeck Institute Quartet and the SF JAZZ High School All Stars. In 2010 Malachi was a finalist in DownBeat Magazine's Composition Competition; won the East Bay Women in Action's scholarship for Outstanding Steel Pan instructor and was the first recipient of SFJAZZ's "Student Award for Excellence." He was also selected to Monterey's Next Generation Orchestra, as well as programs at the San Jose Jazz Summer Camp, the Stanford Jazz Workshop, and the Brubeck Institute's Summer Jazz Colony. With vocalist Tiffany Austin, guitarist Kai Devit Lee and bassist Israel Sims. Recording engineer: Jim Bennett. Special thanks to Susan Muscarella, Executive Director of the Jazzschool. http://jazzschool.org

Forms And Feelings with Jim Bennett 9/24 and 9/28

The Jazz Crusaders “The Young Rabbits” from Lookin' Ahead (Original Album Plus Bonus Tracks 1962) (CD, Album, Jazz, 1962) on Pacific Jazz

Kenny Burrell “Chitlins Con Carne” from Special Requests (And Other Favorites) (CD, Album, Jazz, 2013) on Highnote Records New

Calvin Keys “Love and Innocence” from Electric Keys (CD, Album, Jazz, 2013) on Wide Hive Records New

Dick Weller “Wichita Lineman” from tunes remembered (CD, Album, Jazz, 2013) on Primrose Lane New

Lisa Engelken “Sea Journey” from Little Warrior (CD, Album, Jazz, 2013) on Little Angel Records New

Tierney Sutton “Little Green” from After Blue (CD, Album, Jazz, 2013) on BFM Jazz New

Diego Urcola “Alfonsino y el mar” from Mates (CD, Album, Jazz, 2013) on Sunnyside New

Florian Hoefner Group “Black Is the Color” from Falling Up (CD, Album, Jazz, 2013) on OA2 Records New

Allen Toussaint “It's Raining” from Songbook (CD, Album, Jazz, 2013) on Rounder/Concord Music New

The Jamie Baum Septet While We Are Here (For Elise NeeDell Babcock)” from In This Life (CD, Album, Jazz, 2013) on Sunnyside Records New

Ahmad Jamal “Saturday Morning” from Saturday Morning (CD, Album, Jazz, 2013) on Jazz Village/Harmonia Mundi New

Venissa Santi “That Old Devil Called Love” from Big Stuff - Afro Cuban Holiday (CD, Album, Jazz, 2013) on Sunnyside New

Geoffrey Keezer “Suddenly I See” from Heart of the Piano (CD, Album, Jazz, 2013) on Motema Music New

Michele Rosewoman's New Yor-uba “Dance For Agayu” from A Musical Celebration of Cuba In America (CD, Album, Jazz, 2013) on Advance Dance Disques New

Gregory Porter “No Love Dying” from Liquid Spirit (CD, Album, Jazz, 2013) on Blue Note New

Kenny Garrett “Hey, Chick” from Pushing the World Away (CD, Album, Jazz, 2013) on Mack Avenue Records New

Matt Mitchell “Veins” from Fiction (CD, Album, Jazz, 2013) on Pi Recordings New

Joe Lovano & Brussels Jazz Orchestra “PowerHouse” from Wild Beauty: Sonata Suite (CD, Album, Jazz, 2013) on Half Note Records New

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Forms and Feelings airs Tuesday 9/24/13 at 8PM PDT 88.5FM KKRN, Bella Vista http://kkrn.org/

and Saturday 9/28/13 Noon PDT on KWMR, Pt Reyes Station 90.5FM and Bolinas, 89.9FM http://kwmr.org/

The archives at KWMR are for two weeks The direct link to the show page is: http://www.kwmr.org/show/254
follow me at http://twitter.com/ @formsfeelings

Look for the Indiegogo campaign in October for my KCSM show In The Moment and a compilation fundraising 2 CD set for KCSM. The campaign will benefit 4 other non-profits. In The Moment is now on Thursday nights at 9PM and this coming Thursday 9/26/13 9PM PDT 91.1 FM and kcsm.org features the Malachi Whitson Project, recorded July 20th, 2013, as part of the Jazzschool's Rising Stars Concert series. The Jazzschool is located in Berkeley, California. Our featured artist is a 20 year old drummer from Richmond, who is entering his fourth year at the University Of The Pacific's Brubeck Institute. He has made a name for himself with the Brubeck Institute Quartet and the SF JAZZ High School All Stars. In 2010 Malachi was a finalist in DownBeat Magazine's Composition Competition; won the East Bay Women in Action's scholarship for Outstanding Steel Pan instructor and was the first recipient of SFJAZZ's "Student Award for Excellence." He was also selected to Monterey's Next Generation Orchestra, as well as programs at the San Jose Jazz Summer Camp, the Stanford Jazz Workshop, and the Brubeck Institute's Summer Jazz Colony. With vocalist Tiffany Austin, guitarist Kai Devit Lee and bassist Israel Sims. Recording engineer: Jim Bennett. Special thanks to Susan Muscarella, Executive Director of the Jazzschool. http://jazzschool.org

Forms And Feelings with Jim Bennett 9/24 and 9/28

The Jazz Crusaders “The Young Rabbits” from Lookin' Ahead (Original Album Plus Bonus Tracks 1962) (CD, Album, Jazz, 1962) on Pacific Jazz

Kenny Burrell “Chitlins Con Carne” from Special Requests (And Other Favorites) (CD, Album, Jazz, 2013) on Highnote Records New

Calvin Keys “Love and Innocence” from Electric Keys (CD, Album, Jazz, 2013) on Wide Hive Records New

Dick Weller “Wichita Lineman” from tunes remembered (CD, Album, Jazz, 2013) on Primrose Lane New

Lisa Engelken “Sea Journey” from Little Warrior (CD, Album, Jazz, 2013) on Little Angel Records New

Tierney Sutton “Little Green” from After Blue (CD, Album, Jazz, 2013) on BFM Jazz New

Diego Urcola “Alfonsino y el mar” from Mates (CD, Album, Jazz, 2013) on Sunnyside New

Florian Hoefner Group “Black Is the Color” from Falling Up (CD, Album, Jazz, 2013) on OA2 Records New

Allen Toussaint “It's Raining” from Songbook (CD, Album, Jazz, 2013) on Rounder/Concord Music New

The Jamie Baum Septet While We Are Here (For Elise NeeDell Babcock)” from In This Life (CD, Album, Jazz, 2013) on Sunnyside Records New

Ahmad Jamal “Saturday Morning” from Saturday Morning (CD, Album, Jazz, 2013) on Jazz Village/Harmonia Mundi New

Venissa Santí “That Old Devil Called Love” from Big Stuff - Afro Cuban Holiday (CD, Album, Jazz, 2013) on Sunnyside New

Geoffrey Keezer “Suddenly I See” from Heart of the Piano (CD, Album, Jazz, 2013) on Motema Music New

Michele Rosewoman's New Yor-uba “Dance For Agayu” from A Musical Celebration of Cuba In America (CD, Album, Jazz, 2013) on Advance Dance Disques New

Gregory Porter “No Love Dying” from Liquid Spirit (CD, Album, Jazz, 2013) on Blue Note New

Kenny Garrett “Hey, Chick” from Pushing the World Away (CD, Album, Jazz, 2013) on Mack Avenue Records New

Matt Mitchell “Veins” from Fiction (CD, Album, Jazz, 2013) on Pi Recordings New

Joe Lovano & Brussels Jazz Orchestra “PowerHouse” from Wild Beauty: Sonata Suite (CD, Album, Jazz, 2013) on Half Note Records New

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
I miss working at a video store.

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
I'm sorry everyone , but this just hit my funny spot ,,,its so awful ,Thanks Jim E Sutton Loveda Sass shared Right Wing News's photo.

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Hey y'all,

There will be a forum on public education at FHS next Monday night! This will be an informative event for the purpose of shedding a light on the recent budget cuts and policy changes that are impacting Macon County's students and educators.

Rodney Ellis, President of North Carolina Association of Educators will be there speaking as well as many others. Justin Karr Conley shared an event.

Posted: Dec 31, 1969 (05:00:00 PM)
Ariel Cruz has to sell 18 tubs/ boxed (already formed) , cookie dough to get her yearbook for free. They are 2.7lb sizes for both types and are $15 each. Let her, Jonathan Bushey or I know if you would like to purchase some cookies. Great for holiday gift giving! Flavors are: Perfectly Pecan Tub, White Chocolate Cherry Delights Tub, Cinnamon Raisin Oatmeal Tub, Peanut Butter Chocolate Tub, White Chunky Macadamia Tub or Box, Sugar Tub or Box, Chocolate Chip Tub or Box, Peanut Butter Tub, Triple Chip Tub or Box, Snickerdoodle Tub or Box, Fudge Browine Delight Tub, Cranberry Nut Breakfast Tub, Sugar Free Oatmeal Tub, Extreme Chocolate w/ Reese's Pieces Tub, Katydids Tub, or Shortbread Sprinkles Box. Please help her reach her goal of 18 if you can. :) Thanks!!






comments powered by Disqus

(C) 2012 World Life Networks, LLC | Contact & Support | FAQ | Advertise

API: Archiver API

Member Sites: Animals I Love | Archiver | Birthplace | Cab Dialer | Life Social | QR Maker | VBX Connect | What's Public | Public IP | TXT by E | Noozly | Restate It | Web Navigator | Secure Password Maker | Current Time | Appaholic | If You Will It Jobs | Grocery Deals | 2 Things I Love | Things You Say To Your Best Friend

Member Content Sites: She Look Dumb | Stuff My Mom Texts

Sites You Should Visit: Biz Scrambler | Apps Over Easy Inc. | Website Thumbnails by PagePeeker.com

If you would like more information about your choices as it relates to advertising and behavioral targeting, Click here

Creative Commons License

Information provided in part by Status.net sites and Identi.ca.
Status.net and Identi.ca content and data are available under the Creative Commons Attribution 3.0 license.
Definitions and suggestions






loading...